Voici un article étonnant d'Yves ISIDOR sur Jean Pierre BOYER

Publié le par Quayer-Larivière

Pour plus d’un, le gouvernement de Jean Pierre Boyer est le gouvernement le plus obscurantiste de l’histoire d’Haïti.  On reproche au Président Boyer d’avoir privilégié la construction de casernes et de prisons au détriment de la création d’institutions scolaires, base du développement social et économique de la jeune nation et première république noire indépendante du monde.  Des reproches et des reproches tant des haïtiens que des dominicains.  A en croire les récits historiques, les dominicains avouent une haine viscérale  pour Boyer qu’ils accusent de tous les maux.

Cependant, un étudiant en sciences politiques que j’ai rencontré en 1999 à New Jersey m’a fait comprendre que l’ex président Jean Pierre Boyer est en odeur de sainteté au sein de nombreux conservateurs dominicains notamment l’ex président Joachim Balaguer qui considèrent à sa juste valeur la contribution de Jean Pierre Boyer à la naissance de la République Dominicaine. Selon cet étudiant qui a travaillé au consulat haïtien en République dominicaine, c’est Jean Pierre Boyer qui a jeté les bases à la constitution de l’armée purement dominicaine comme soupape de sureté en réaction  à l’insurrection de Praslin qui se couvait  dans la partie occidentale de l’ile sous le leadership de Rivière Hérard.                                                                             
Selon l’étudiant, le président Jean Pierre Boyer avait habilement conçu la création de cette armée pour consolider son pouvoir dans le cas où il serait obligé de quitter le palais présidentiel à Port-au-Prince.   La création de la force dite dominicaine serait en outre  une sorte de représailles contre des généraux haïtiens basés dans la partie orientale de l’ile qui en avaient marre de son long règne et qui sympathisaient avec les insurgés de Praslin. Ironie du sort, selon l’étudiant, ce sont ces mêmes dominicains engagés par Boyer pour saper la révolution de Praslin qui sont devenus  à la suite du renversement de Jean Pierre Boyer les fers de lance de la naissance de la république dominicaine en
Février 1844.


Je veux soumettre cette trouvaille aux historiens tant haïtiens que dominicains qui doivent faire jaillir la vraie lumière et faire ressusciter intégralement ces faits du passé marquant l’histoire de la sécession de l’île Quisqueya.


Ives Isidor

 

 

Ainsi indirectement Boyer aurait aider à l'émancipation de la république Dominicaine!

Commenter cet article